L'ORIGINE DE LA PARAPSYCHOLOGIE SCIENTIFIQUE,

par Pascal Michel

Parapsychologie n 25, 1989

 

Quand l'étude des phénomènes psi est-elle devenue scientifique ? Quelle est l'année de naissance de la parapsychologie ? Les réponses à ces questions varient selon les auteurs. Nous allons voir quelles sont celles habituellement rencontrées, et comment, par delà leur diversité, elles peuvent être rapprochées pour donner une image cohérente de l'évolution de la parapsychologie.

Tout d'abord, peut-on employer les mots "phénomènes psi" ou "parapsychologie" quand on se rapporte à une époque où ces mots n'ont pas encore été inventés ? Ne serait-ce point là un anachronisme ? C'est en 1942 que le parapsychologue Robert H. Thouless (*) a créé l'expression "phénomène psi" (1). Le mot "parapsychologie", créé en 1889 par l'allemand Max Dessoir (2, 3), doit sa fortune actuelle au fait d'avoir été préféré par I"américain J.B. Rhine, dans les années 1930, à d'autres termes tels que "métapsychique" et "recherche psychique" (4). Mals, si le vocabulaire employé a pu changer, il n'en reste pas moins qu'il se réfère toujours à la même famille de phénomènes paranormaux, à savoir celle qui regroupe les phénomènes qui semblent accréditer l'existence d'une capacité extraordinaire de connaissance et d'action chez l'être humain. Aussi est-on fondé à rechercher l'origine de l'étude scientifique des phénomènes psi indépendamment des termes utilisés pour désigner ces phénomènes et la discipline qui en traite.

Quelles sont les années avancées le plus couramment pour dater l'origine de l'étude scientifique des phénomènes psi ? La plus fréquente est l'année 1882, où est fondée à Londres (le 20 février) la "Society for Psychical Research" (SPR). Spécifiquement consacrée à l'étude des phénomènes psi, regroupant des personnalités prestigieuses, la SPR est la première association de ce type. Elle a fourni un travail considérable, qui est publié dans des revues spécialisées. Elle a servie de modèle aux associations créées dans d'autres pays. D'autres années, précédant de peu cette année 1882, sont parfois citées comme années originelles, telles 1870, où le physicien William Crookes publie ses premières expérimentations sur des médiums, ou les années 1873 à 1875, où se forme le groupe qui fondera bientôt la SPR, et qui déjà procède à des expériences. Si cette période de la fin du dix-neuvième siècle est la plus fréquemment citée comme étant celle de la première étude des phénomènes psi dans une perspective scientifique, ce n'est pas la seule. On cite aussi l'année 1764, où le Marquis de Puységur, dans son chàteau de Buzancy, magnétise des sujets et les fait tomber dans le sommeil artificiel durant lequel ils peuvent lire un livre les yeux bandés ou répondre à un ordre mental du magnétiseur. Puységur se consacre à l'étude de ces phénomènes, et pense qu'ils sont naturels et relèvent d'une explication physique. Enfin, est aussi cité l'année 1930, où J.B. Rhine commence ses expériences de détection statistique de télépathie et de clairvoyance, dans les laboratoires de ]'université Duke, en Caroline du Nord.

Pourquoi trouve-t-on une telle diversité de propositions pour l'année de naissance de l'étude des phénomènes psi dans une perspective scientifique ? Puységur est français, la SPR britannique, et Rhine americain, si bien qu'un certain nationalisme pourrait fournir une explication. Mais surtout l'année choisie par un auteur dépend de ce que celui-ci entend par "scientifique*. Etant donné que la définition de ce mot est, depuis des centaines d*années, l'objet de débats entre philosophes et historiens des sciences, sans que ceux-ci aient jamais pu parvenir à un consensus, chaque auteur peut choisir la définition qui lui convient, et en déduire l'année où la parapsychologie devient scientifique selon cette définition. Plutôt que suivre cette démarche assez vaine, nous allons montrer en quoi les événements de ces trois années : 1764, 1882, 1930, peuvent être rapprochées de trois processus très généraux qui se sont succédés dans l'histoire des sciences.

1. Bernard Cohen, dans son ouvrage monumental sur l'histoire du concept de "révolution scientifique" (5), distingue plusieurs révolutions dans I'histoire des institutions scientifiques. Au dix-septième siècle, des savants tels que Galilée remettent en cause les dogmes philosophiques, et les arguments d'autorité, pour leur préférer l'observation, l'expérimentation, et les démonstrations formelles (5: p.142). A Ia fin de ce siècle apparait une communauté scientifique qui se regroupe dans des académies et publie des journaux scientifiques (5: p.81). Une nouvelle révolution a lieu au début du dix-neuvième siècle, avec la professionnalisation de la recherche et la spécialisation des académies et des journaux. A la fin du siècle, les universités deviennent les centres de la recherche et prennent en main la formation des chercheurs (5: p 92).

En comparant ces grands traits de l'histoire générale des sciences à l'histoire de la parapsychologie, on peut comprendre la signification des trois années données comme origine de la parapsychologie scientifique :

On voit ainsi que les chercheurs qui souhaitent instituer une étude scientifique des phénomènes psi ont répété, avec un certain retard, les transformations dans les institutions scientifiques. Bernard Colien mentionne une dernière révolution, qu'il date de la Deuxième Guerre mondiale, associée aux subventions massives des états à la recherche scientifique (5: p.93). Ceci sera-t-il aussi un jour répété dans le domaine parapsychologique ? Et, dans ce ces, la parapsychologie entrera-t-elle alors dans le domaine des sciences "officielles" ? Rien n'est moins sûr, car n'oublions pas que ni l'affirmation d'une méthode scientifique en 1764, ni la constitution d'une communauté de chercheurs en 1882, ni la pénétration dans l'Université en 1930, n'ont permis à l'étude des phénomènes psi de prendre place à part entière parmi les disciplines reconnues par la communauté scientifique.

 

 

Références:

(1) Seymour H. MAUSKOPF and Michael R. McVAUGH, The Elusive Science

origins of experimental psychical research. The John Hopkins University Press, Baltimore and London, 1980, p, 299.

(2) Michael A. THALBOURNE and Robert D. ROSENBAUM, 'The origin of the word "parapsychology", Journal of the SPR Vol. 53, N 802, Jan. 1986, pp. 225-226.

(3) Gerd H. HÔVELMANN, "Max Dessoir and the origin of the word 'parapsychology'", Journal of the SPR Vol. 54, N 606, Jan. 1987, pp. 61-63.

(4) S.H. MAUSKOPF and M.R. McVAUGH, op. ci t., p. 117.

(5) I.Bernard COHEN, Revolution in Science The Belknap Press of Harvard University Press, Cambridge, Massashusetts, and London. England, 1965.

 

P. M.

NDLR.: (*) avec B.P. Wiesner, 'On the nature of psi phenomena' Journal of Parapsychology, 1948, 12, 192-212.

Accueil GERP